Audioscope Palimpseste

Audioscope Palimpseste est un projet scientifique et artistique destiné à conserver une trace de l’accueil de migrants au sein du centre d’accueil et d’orientation (CAO) de Villeurbanne. En résidence artistique dans ce centre en 2017, nous avons invité ses résidents à créer une collection de disques hybrides, des disques en papier, proches de disques vinyles, porteurs d’images et de musiques. Nous les avons conviés à des temps d’ateliers ouverts lors desquels nous faisions découvrir le principe des disques hybrides : des disques animés, lisibles sur une platine vinyle augmentée, et porteurs de pistes sonores. Chacun.e était ensuite invité.e à choisir une image et un morceau de musique qu’elle avait envie de partager.
L’emploi d’objets et d’interfaces quasi universels a permis de réaliser des disques sans parler la même langue, et de créer une forme de langage via les procédés techniques : ordinateur, imprimante, image imprimée sur papier, réseau wifi, plateforme Youtube, morceau de musique. Ainsi la collection est une cocréation réalisée avec les résidents, chaque disque témoigne d’un temps d’échange avec une personne et matérialise ce que celle-ci a souhaité partager. Nous avons travaillé selon un format de recherche-action, le projet s’est construit au fur et à mesure et nous avons adapté les modes de faire au fil des rencontres et des expériences vécues lors des ateliers.

Collection de 30 disques sonores et animés, projet réalisé avec les résidents du Centre d’Accueil et d’Orientation de Villeurbanne, géré par Forum Réfugiés-Cosi, au sein de la recherche-action Palimpseste et de la résidence artistique portée par le CCO, avec le soutien de la DRAC ARA, de la région Auvergne Rhône-Alpes, de l'Institut Interdisciplinaire d'Anthropologie du Contemporain (IIAC) EHESS / CNRS et du Rize, 2017-2018. 


Audioscope Palimpseste a rassemblé le studio Magma (Magalie Rastello & Marcelo Valente), Thomas Bohl, Marina Chauliac et les résidents de passage au CAO entre 2017 et 2019. Thomas Bohl est ingénieur informatique, électronique et analogique. Il fait partie d'Hémisphère, un atelier de création de dispositifs numériques et un groupement d'ingénieurs, développeurs multimédia et designers interactifs. Marina Chauliac est anthropologue à l'IIAC et conseillère pour l'ethnologie - DRAC Auvergne-Rhône-Alpes et a écrit un article sur le projet.


Partenaires : CCO Jean-Pierre Lachaize, le Rize, Forum Réfugiés-Cosi, l'Université Lumière Lyon 2 - Master recherche anthropologie, l'Institut Denis Diderot, le lycée professionnel Alfred de Musset, l'Université Populaire de Lyon, la mission Carré de Soie, l'Université Jean Monnet.

 

  • Facebook
  • Instagram